Tintesmühle Tintesmühle

Historique

Le moulin Tintesmühle dans la Vallée de l'Our

„Le moulin „Tintesmühle“ est l‘un des moulins les plus isolés de notre pays et c‘est grâce à cette situation qu‘il peut témoigner d‘un passé où les gens ne craignaient ni peine, ni mal afin de domestiquer la force de l‘eau pour la mettre au service de l‘homme.“  (Emile Erpelding dans: De Cliärrwer Kanton 1985/1)

L‘histoire

Peter SCHROEDER (1805-1896) a construit son moulin, son habitation et ses dépendances en l‘an 1853 sur son terrain sis aux rives de l‘Our. Il était originaire de la maison Tintes de Kalborn, repertoriée dans les annales depuis 1535, d‘où le nom de Tintesmühle.

En date du 22 juillet 1863 Peter Schroeder a affermé le moulin à son fils Johann Schroeder (1835-1886).

Le 23 décembre 1896, Pierre Schoeder (1865-1935) a repris le moulin grâce à un partage héréditaire assez inhabituel; son père Johann est décédé 10 ans avant son grand-père Peter.

Son fils à lui, Jean-Pierre Schroeder (1904-1973) a ensuite repris le moulin.

Depuis 1972, le moulin désaffecté depuis 1953, est en possession des conjoints Bertemes-Schoeder. (Germaine Schroeder: fille de Jean-Pierre Schroeder)

Le bâtiment

Le moulin avait 3 roues d‘extraction à puits supérieurs d‘un diamètre de deux mètres et d‘une largeur de cage d‘un mètre, chacune. Elles mouvaient 3 procédés de mouture différents. Elles moulaient les céréales panifiables, la farine fouragère et la farine de sarrasin. A partir de 1914 le meunier s‘est servi de l‘énergie hydraulique  pour entraîner un dynamo qui éclairait l‘habitation et les étables.

À toute époque et en complément au moulin, les propriétaires y tenaient une petite ferme. 

Depuis la pose de la première pierre, deux transformations ont été reportées: 1885 et 1909. Pendant l‘offensive Rundstedt le moulin a subi de tels dommages, qu‘il ne servait plus qu‘à la production d‘éléctricité entre 1945 et 1953 et jusqu‘en 1958 à la mouture de la farine fourragère.

Comme depuis 1906,  les meuniers exploitaient un café à côté du moulin, l‘idée est née en 1972 d‘y exploiter un camping. Les travaux de l‘an 1976 transformaient les locaux du moulin-même en un café-bistrot.

Un événement particulier

En 1908, François Schroeder, alors agé de deux ans, tombait dans le canal supérieur du moulin et fût rejeté par-dessus la roue du moulin dans le canal fermé. À la sortie de l‘eau du tunnel de 8 mètres le garçon fût  repêché vivant. 

Les propriétaires / tenanciers du moulin Tintesmühle:

  • Peter Schroeder - Anne-Marie Leysen (1853 - 1863)
  • Johann Schroeder - Katharina Helten (1863 - 1896)
  • Pierre Schroeder - Marie-Elisabeth Breuer (1896 - )
  • Jean-Pierre Schroeder - Suzanne Kremer ( - 1972)
  • Arsene Bertemes - Germaine Schroeder (1972 - )
  • Cliquez pour agrandir
  • Cliquez pour agrandir
  • Cliquez pour agrandir
  • Cliquez pour agrandir
  • Cliquez pour agrandir
  • Cliquez pour agrandir